Triathlon : Le stick, l’astuce triple effets !

Une petite astuce de « Sioux » pour, d’une part, se protéger contre les irritations pendant la natation (surtout si cela se déroule en eau salée) et d’autre part, gagner du temps lors de la transition 1.

Lorsque l’on nage en triathlon en mer ou à l’océan, avec l’eau salée, bien souvent cela provoque des irritations autour du cou dans la zone de contact avec l’encolure de la combinaison néoprène.

1°Le premier effet de l’astuce

Il est possible d’éviter ces irritations en appliquant un lubrifiant à base de vaseline (ou autre, du moment qu’il soit gras et tienne un peu dans l’eau).

 

Cela évitera d’avoir un échauffement gênant lors de la compétition mais surtout d’avoir mal au cou pendant les trois jours suivant la course. C’est bien sympa de pouvoir dire au collègue que l’on a fait un triathlon ce week-end mais si l’on ne peut plus porter une chemise ou un teeshirt, les moqueries risques de pleuvoir comme un déluge.

 

2° 2eme effet de l’astuce

Pendant que l’on s’enduit le cou, on en profitera pour s’enduire les avants bras, poignets et les chevilles. Cela permettra d’éviter que la combinaison ne colle trop lorsque l’on voudra la retirer et l’opération sera bien plus aisée pour se changer rapidement lors de la transition.

Il n’est pas rare de voir des triathlètes passé un long moment à retirer la combinaison car certaines sont plus récalcitrantes car la combinaison mouillée colle davantage et sous l’effet de la pression de la course, c’est la panique.

 

3° 3eme effet de l’astuce

En revanche, comme tout triathlète s’est fait avoir au moins une fois, il faut prendre ses précautions pour appliquer un lubrifiant assez gras avant de mettre ses lunettes de natation…

Comme tout le monde, dès que la combinaison est enfilée, on part nager un peu pour s’échauffer et se préparer pour le départ. Cependant le petit rituel du nageur, c’est de mettre de la salive à l’intérieur des lunettes avec les doigts et les rincer afin d’éviter la buée lors de la nage… Mais là c’est le drame !

On est à quelques minutes du départ et plus moyen de se laver les mains et les lunettes sont sales, on ne voit pas grand-chose à travers!

 

Une solution existe : le stick !

Solution très pratique pour appliquer une pellicule grasse sans s’enduire les mains. On peut prendre un stick de prévention contre les irritations et les ampoules. Cela applique une pellicule grasse qui tient assez bien le temps de la natation.

Cela évitera donc d’une part de se salir les mains et de recouvrir l’intérieur des lunettes, et cela permettra de s’enduire facilement le cou les avants bras et les chevilles et un clin d’œil !

Si cet article vous a plus, cliquez sur j’aime et partagez le 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article:échauffement au cou avec combinaison nage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *