Triathlon : Gagnez facilement 5km-h à vélo!

Comment gagner facilement 5km/h à vélo pour le triathlon ou le contre la montre?

 

 

Il n’y a pas de baguette magique pour gagner de la vitesse à vélo mais il existe un accessoire pas forcément très onéreux qui peut pourtant apporter un gain considérable.

En effet, pour le triathlon ou éventuellement pour le contre la montre, il est possible d’avoir recours aux prolongateur de guidon. Deux tubes anodins qui vient se fixer sur le cintre du vélo d’origine et qui permettent de transformer la position du cycliste ou du triathlète.

Ils ont plus ou moins la même forme que ce que l’on peut retrouver sur un vélo de contre la montre (qui est donc dédié à la vitesse pure) mais qui sont conçu pour s’installer sur un cintre « classique » de vélo de route.

Il faut prendre quelques précaution, à savoir les réglages d’écartement des bras, de position des reposes coudes, de la position  plus ou moins avancée de la zone de préhension des tubes et ensuite c’est parti.

En revanche le fait d’utiliser ces prolongateurs demande un petit temps d’adaptation car les coudes étants très rapprocher et les mains très en avant du vélo, la stabilité se trouve un peu perturbée et les premières sorties sont légèrement déroutantes. Le nouvel utilisateur (triathlète débutant avec cet accessoire) aura tendance à faire le pendule et à se basculer de droite à gauche et inversement en permanence lors des premiers kilomètres.

Avec un peu de pratique, on s’habitue à cette position et on gagne en stabilité.

Comment ces deux tubes peuvent-il faire gagner des km/h si facilement?

2 paramètres permettent de gagner de la vitesse :

1° Amélioration du Cx

Le changement de position permet de réduire la trainée aérodynamique et donc de la résistance à l’avancement. La trainée aérodynamique est une zone de dépression derrière le corps en mouvement générée par les turbulences provenant du contournement du corps.

Plus on réduit cette trainée plus il devient facile d’avancer. De fait en améliorant la position du triathlète (ou du cycliste) on réduit cette trainée et la vitesse augmentera pour le même niveau d’effort fourni.

Toujours sur l’amélioration du Cx, on peut parler au passage de la réduction du maitre couple. Le maitre couple est la projection de la surface du corps en déplacement sur l’axe de déplacement.

Lorsque le triathlète se couche, cela réduit cette surface. Mais lorsque l’on et les mains en bas du guidon de route « classique » on la réduit déjà. Alors qu’avec les prolongateurs, on réduit l’écartement des bras et on réduit davantage cette surface de projection. On réduit donc davantage le maitre couple et donc la résistance à l’avancement.

2° Plus de puissance

En changeant la position du triathlète (plus sur l’avant du vélo), on modifie également légèrement la position de pédalage. Ainsi le triathlète se retrouve dans une position plus favorable à la poussée sur les pédales. Un vélo de contre la montre possède justement un cadre avec une forme différente qui permet de modifier encore davantage cette position.

En changeant de position on modifie « virtuellement » la puissance du cycliste en modifiant l’angle d’attaque du couple force/distance.

Le cycliste aura donc plus de facilité à pousser fort.

Ces deux facteurs permettent donc de gagner « facilement » de la vitesse lors d’un triathlon ou d’une épreuve de contre la montre.

Lors de la vidéo de démonstration, le gain était de 5km/h. Je vous invite à la regarder si ce n’est pas déjà fait. 🙂

 

Voici un prolongateur de guidon robuste, avec un profil ergonomique qui permet d’avoir une position bien aérodynamique. Mieux et moins cher que le mien…

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur j’aime et partagez le 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article:reglage ecartement prolongateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *