Triathlon : Faut-il manger des glucides ?

On entend parfois qu’il faut manger des glucides et d’autres au contraire, disent que cela n’est pas nécessaire.

Que faut-il en penser ?

Les glucides représentent un apport d’énergie que le corps va stocker sous la forme de glycogène.

Cependant le stockage de glycogène par l’organisme n’est pas illimité. Le corps ne peut stocker le glycogène que dans une certaine proportion. Ensuite si l’on continue de l’alimenter en glucides alors les réserves sont déjà pleines, l’organisme ne va pas le rejeter, il va continuer de le stocker mais sous une autre forme.

Cette fois il le transformera en graisse où là la quantité de stockage n’est pas vraiment limitée…

Cependant ce n’est pas l’effet recherché car cette masse grasse n’aura que peu d’utilité pour le triathlète dans son effort.

Il est nécessaire d’avoir un peu de masse grasse pour les efforts de longue durée mais un excédent de masse grasse appelé aussi surpoids sera plus néfaste que bénéfique tant dans la performance (qui sera plus difficile à atteindre) que dans les sollicitations (qui seront, elles, plus importantes).

 

Il est donc nécessaire de faire des réserves d’énergie avant une compétition de triathlon mais les réserves devront se constituées dans les dernières 24 à 48 heures avant cette épreuve. Au-delà les apports supplémentaires seront transformés en graisse.

 

Une fois le triathlon terminé, il faudra récupérer, « refaire le plein », « se recharger ». Cette fois-ci, ce n’est pas les glucides qu’il faudra privilégier mais plutôt les vitamines, les protéines et les minéraux pour que l’organisme puisse se reconstruire.

On peut évidemment se faire plaisir avec une bonne assiette de pâtes ou une pizza juste après la course pour reprendre des forces mais il ne faudra pas manger comme ceci pendant 3 jours surtout en période de récupération où l’activité sera très limitée voir inexistante. Dans ce cas les apports seraient immédiatement stocker sous forme de graisse qu’il faudra ensuite reperdre…

 

L’apport en glucide est donc bénéfique avant un triathlon à condition de ne pas en abuser (se limiter à 24h à 48h avant) et devra être très limité après la compétition.

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur j’aime et partagez le  😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réflexions sur « Triathlon : Faut-il manger des glucides ? »

  1. Bonjour Nicolas,
    Plus de news…j’espère que tout va bien

    Yves un Follower

    1. Nicolas PRELY dit :

      Bonjour Yves, oui ça va je te remercie. C’est vrai qu’en ce moment je suis très chargé et sur beaucoup de chose à la fois et il y a déjà plusieurs week-end que je me dis »il faut que je trouve le temps de refaire de vidéos.
      Pas facile avec un nouveau job, la reprise de l’entraînement un peu plus rigoureuse, la vie de famille, … comme beaucoup de monde il faut s’organiser pour tout cumuler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *