Triathlon, bien partir en natation

Redouté par un grand nombre de triathlètes néophytes mais aussi parfois confirmés, le départ de la natation en triathlon peut être un moment stressant si l’on ne s’y prépare pas un minimum.

Départ_Half_Ironman-Aix _en_Provence_2014
Départ Half Ironman Pays d’Aix par vague de 500 concurrents

Tout d’abord il faut commencer par s’échauffer une dizaine de minutes ou si vous préférez nager 400 à 600m (en moyenne). Certains ont besoin de plus et d’autres peut être moins mais en général 400m est un minimum.

Durant cet échauffement, pensez à faire quelques accélérations pour faire monter le coeur en fréquence.
Ceci vous permettra de partir sans avoir la sensation d’être « cramer » au bout de 500m comme cela arrive si souvent.

Ensuite il faut se connaitre un petit peu et savoir si l’on est plutôt bon nageur ou bien plutôt moyen voir faible. En fonction de ceci vous vous placerez plutôt devant le groupe (pour les bons) ou au contraire plutôt derrière ou sur les côtés (pour les moins bons), cela vous évitera de vous faire trop bousculer dans l’eau sur les premières centaines de mètre. On peut avoir parfois la sensation de passer dans une machine à laver sur certaines courses et ce n’est pas toujours agréable.

Il y a même parfois certains nageurs bons sans être parmi les meilleurs qui se placent sur les côtés, quite à faire un peu plus de chemin mais pour pouvoir nager à leur rythme sans être gênés et au final réaliser une bonne natation.

Au moment du départ, soyez attentif. Une fois au milieu de la masse, le micro du speaker n’est pas toujours bien perceptible et on peut se faire surprendre par le coup de pétard de départ et se faire pousser avant même d’être dans l’eau (pour un départ depuis la plage). Ceci est encore plus vrai quand c’est un départ de l’eau, vous êtes déjà occupé à nager pour garder la tête hors de l’eau et vous faire surprendre également par le top.

Petite astuce :
Prenez le soin à la fin de l’échauffement d’avoir bien nettoyé l’intérieur de vos lunettes avec de la salive (ou produit spécifique anti buée) puis rincez avec l’eau afin de ne pas avoir de buée pendant la course. Attention de ne pas le faire avec les doigts gras.

Et là, deux stratégies s’offre à vous:
1° Vous êtes bien entraîné et plutôt bon nageur; partez un peu plus fort que votre rythme habituel pendant 300 mètres pour vous extraire du peloton et nager ensuite à votre rythme en toute liberté.

2° Vous êtes dans l’autre catégorie de concurrent; partez légèrement en sous régime et accélérez après 200 ou 300m (si vous êtes sur un XS, il ne vous restera plus très longtemps à nager;), car beaucoup partent en sur-régime et vous les redoublerez rapidement, soyez confiant.

Et maintenant, c’est parti!

Nicolas.

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et partagez le 😉

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *