Pourquoi s’échauffer avant le départ d’un triathlon?

S’échauffer??? A quoi ça sert, je vais être crevé pour partir…

Vous vous êtes déjà dis ça, alors cette vidéo est pour vous.

Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à cliquer sur j’aime et la partager. 🙂

 

 

Pourquoi s’échauffer avant le départ?

Bonjour ,

Aujourd’hui nous allons aborder dans cette vidéo le sujet de l’échauffement.

Pourquoi il faut s’échauffer avant le départ d’une compétition?

Naturellement ce n’est pas que pour le départ d’une compétition. Le jour où vous avez prévu un entraînement un peu intensif, Il faudra également commencer avec un petit échauffement.

On ne peut pas commencer tout de suite en démarrant au taquet. Donc il faut toujours penser à s’échauffer un petit peu. Alors je prends l’exemple du triathlon, cela pourrait se retranscrire également pour le jour où vous allez faire une course à pied de 10km,15 km ou encore une cyclosportive en vélo. Ce sera le même principe.

Donc le départ en natation, cela vous est déjà probablement arrivé ; c’est bientôt l’heure, il fait un peu frais, l’eau n’est pas très chaude. On n’a pas trop envie d’aller dans l’eau. Pour peu que la natation ne soit pas notre sport de prédilection et on se dit : »Moi je vais attendre là »; « Je vais courir un petit peu sur le bord », et puis on y revient tout à l’heure.

Et puis le compte à rebours arrive 5, 4, 3, 2, 1, « PAN ». Le coup de pétard retentit. Vous partez comme tout le monde… à fond.

Après 200 mètres, 300 mètres, 400 mètres, et bien, plus de souffle, vous avez mal aux épaules, aux jambes et même un peu partout. Et puis vous êtes forcé de ralentir la cadence voire peut être même de vous arrêter pour reprendre votre souffle. C’est la catastrophe, parce qu’en plus, derrière, il y a des gars qui arrivent et qui vous passent dessus et vous coulent. Bref c’est le cauchemar.

On comprend mieux l’intérêt de l’échauffement, c’est justement de solliciter une première fois progressivement le cœur et les groupes musculaires concernés avant le départ pour que l’on puisse partir sur un bon rythme sans se retrouver en zone rouge, sans se retrouver essoufflé trop vite.

Comment s’échauffer ?

L’échauffement en natation n’est pas forcément très compliqué. Cela n’est pas plus difficile que s’échauffer en course à pieds ou en vélo.

Il faut démarrer sur un tout petit rythme. Au bout de 200 ou 300 mètres, vous faites un petit 100 mètres un peu plus vite, en augmentant un peu la cadence, puis vous ralentissez et vous faites encore 100 mètres plus cool.

Ensuite vous refaites un 100 mètres plus vite, et après une cadence un petit peu plus cool. Vous alternez deux ou trois fois des 100m lents et plus rapides.

Puis, vous faites des 50 voire des petits 20 ou 30 mètres, où vraiment vous accélérez un peu plus fort. Le but c’est d’échauffer tous les groupes musculaires qui correspondent à la natation, et sur la fin, de solliciter le cœur pour le faire monter en fréquence.

Ainsi, quand vous allez prendre le départ, vous pourrez partir « à bloc » (ou presque), vous avez déjà sollicité le cœur et donc cela vous évitera de vous retrouver en zone rouge, « se mettre en mode sécurité ou mode sans échec » et donc, à ce moment là, vous êtes obligés de tout couper parce que vous n’avez plus de jus et vous vous sentez mal.

Vous l’aurez compris, il faut s’échauffer rapidement. Il n’y a pas besoin de 3/4 d’heure d’échauffement. 10 minutes ,1/4 heure, cela suffit largement.

En résumé :

Faire des petites accélérations en alternant lents et rapide.

Sur 100 mètres, un peu plus vite.

Puis sur des 50m voir sur des 20, 30m.

Plus vous raccourcissez les distances, plus vous accélérez le rythme.

Parfois on voit aussi des triathlètes qui vont s’échauffer au bord du plan d’eau pour solliciter le cœur. Ce n’est pas une mauvaise technique. En revanche, vous ne faites monter que le cœur, vous n’échauffer aucun (ou presque) des muscles pour la natation car les groupes musculaires de la natation sont plutôt dans le haut du corps. On sollicite les jambes mais peu en comparaison de la partie supérieur du corps.

Il est donc important d’aller s’échauffer avant la natation comme au départ de chaque épreuve sportive, que ce soit une course à pieds, du vélo ou du triathlon.

Pour revenir à  ce que je disais tout à l’heure, ce sera la même chose lorsque vous voudrez faire une épreuve de course à pieds  a coté de chez vous. Sur un 10km ou un 15km, c’est une très bonne chose. Il faudra alors procéder de la même manière et ne pas partir « à froid » sur un 10km sans s’être échauffer auparavant parce que vous partirez probablement à un rythme élevé peut être même au dessus de ce que vous êtes capable habituellement.

Puis après 2 kilomètres vous aurez une très mauvaise sensation et vous serez, comme en natation, obligé de calmer fortement le rythme voir de vous arrêter. Vous perdrez alors tout le bénéfice de ce que vous aviez gagné en partant vite.

Ne l’oubliez pas. Essayez de le respecter sur toutes vos compétitions et voir parfois si vous allez faire des entrainements un peu « punchy» où il faut en mettre de l’intensité, Il faut commencer par s’échauffer.

Nicolas.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réflexions sur « Pourquoi s’échauffer avant le départ d’un triathlon? »

  1. Salut Nicolas ,super bien ta vidéo . Tu pourrais rajouter derrière toi ou a coté de toi sur la vidéo un vélo. Ou le top faire une vidéo en extérieure en tenu de triathlète .
    Ludo

    1. Nicolas PRELY dit :

      Ok merci je note, pour une prochaine vidéo.

Répondre à ludo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *