Triathlon : Pour performer, soyez équilibré

L’équilibre d’un individu dépend de trois facteurs :

– La vue
– L’oreille interne
– La proprioception

Comment fonctionne la proprioception
Comment fonctionne la proprioception

1° La vue

La vue permet d’avoir des repères fixes et d’avoir un premier retour d’information sur la position du corps. Le cerveau analyse celui-ci et corrige si besoin en envoyant les bonnes impulsions électriques pour contracter les muscles nécessaires afin maintenir le corps bien aligné.

 

2° L’oreille interne

L’oreille interne a un rôle important dans l’équilibre et la coordination du corps. Dans l’oreille interne, le vestibule capte les accélérations subies par la tête dans plusieurs axes et permet donc aussi au cerveau d’avoir des retours d’informations sur la position et les mouvements de la tête. Il agira ensuite en conséquence pour maintenir la tête et le reste du corps pour assurer un équilibre optimum.

Ex : une personne qui consulte un médecin généraliste pour un problème d’équilibre, sera envoyée en premier lieu chez un ORL pour vérifier le bon comportement de ces organes si importants.

 

3° La proprioception

La proprioception, phénomène moins connu mais malgré tout très important, surtout pour les sportifs cherchant à être performants.

Qu’est-ce donc que la proprioception ?

C’est un ensemble de capteurs corporels situés dans différentes parties du corps (sous les pieds, dans les chevilles, dans les tendons, …) qui remontent les informations de position des membres les uns par rapports aux autres (inclinaisons, contractions, rotation, vitesse de déplacement).

Ex : en cas de rupture des ligaments, lors de la rééducation, il faut réapprendre à marcher car les ligaments contribuent au retour d’information et donc le retour ne se fait plus. Le corps étant bien fait, il sait s’adapter et trouver d’autres sources d’information. C’est le rôle de la rééducation : réapprendre au cerveau à retrouver l’information d’inclinaison de genou (angle tibia/péroné par rapport au fémur) pour connaître en détail la position et donner l’ordre aux muscles concernés pour engendrer les bonnes contractions.

 

4° Pourquoi et comment travailler la proprioception ?

Pourquoi ?

Le fait de travailler la proprioception permet d’optimiser la coordination entre les membres et donc de devenir encore plus performant. Vous avez très certainement déjà vu des pros tels que Romain Guillaume ou Frederic Van Lierde (pour ne citer qu’eux) travailler en salle avec un coach, et bien cela fait partie de leur entrainement.

 

Comment ?

A l’aide d’une planche/ballon, que vous avez déjà peut être utilisé avec votre kinésithérapeute, il est possible de garder l’équilibre en ayant les deux pieds dessus dans un premier temps puis on complique l’exercice en se faisant envoyer un ballon par une tierce personne sur vous ou sur un côté en alternant.

Vous devez rattraper le ballon et le relancer.

La planche ballon très utile pour travailler la proprioception
La planche ballon très utile pour travailler la proprioception

 

Ensuite toujours avec cette planche il est possible de travailler encore davantage en utilisant les jambes indépendamment. Le travail sera d’autant plus important.

On place la jambe au centre, et on doit trouver l’équilibre. Quand cela devient plus facile on recommence avec l’exercice du ballon en alternant au centre, à gauche, à droite (au choix de la tierce personne).

 

Enfin avec cette planche, on peut également la retourner (à condition d’avoir une version avec le demi ballon mou) et se mettre à un pied au centre du ballon et on réitère les mêmes exercices. C’est généralement encore plus compliqué

 

Autres exemples d’exercices :

– Marcher pieds nus en période estivale car, avec les chaussures, les pieds n’ont plus l’habitude de ressentir le sol. Simple mais efficace. D’autant plus qu’en triathlon, lors de transition on est amené à marcher pieds nus ;

– Attraper une balle de ping pong avec les orteilles (en étant pieds nus). Un exercice très connu des grimpeurs professionnels (escalade). Un excellent exercice pour le travail de proprioception ;

– Courir dans un pierrier. Trouver un chemin recouvert même partiellement de pierres ou parfois de briques concassées et courir lentement au début et de plus en plus vite en le traversant (excellent travail pour les chevilles) ;

– Rouler la voûte plantaire sur un rouleau à pâtisserie permet à la fois de travailler la proprioception mais également d’opérer comme un massage. Très agréable après un entraînement de type « trail ».

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et partagez le 😉

N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *