Glossaire triathlon

Dans le domaine du triathlon comme dans d’autres sports, il existe un vocabulaire utilisé par les triathlètes. Cependant ces mots techniques sont tous ou presque issus des sports constituants le triathlon à savoir la natation, le cyclisme et la course à pied.

abc-glossaire-triathlon
Le triathlon n’y échappe pas, on retrouve de nombreux termes techniques et abréviations.

 

Nous allons lister ici les termes les plus utilisés dans chacune des disciplines. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous chercher un mot qui ne figure encore pas dans la liste, cela fera l’objet d’une mise à jour pour avoir une liste la plus complète et la plus utile possible.

Natation :

Battements:
Terme utilisé pour parlé des battements de jambes pour effectuer un travail spécifique. La planche est généralement utilisé sous les mains en avant pendant les battements de jambes.

Brasse (Br):
Nage qui se pratique en regardant vers l’avant en alternant les mouvements des bras et des pieds. Les deux bras progressent en même temps et ensuite les deux jambes progressent à leur tour en même temps

Bonnet:
Accessoire indispensable car obligatoire dans pratiquement toutes les piscines, il permet aux femmes d’éviter de se mouiller les cheveux mais permet aussi de limiter un peu le froid en eau libre. Il en existe en tissu qui ne permettront pas de garder les cheveux aux sec ni de protéger contre le froid, et pour cela il faudra privilégier les versions silicone

Crawl:
Nage qui se pratique en regardant vers le bas (tête en avant). Les bras travaillent de manière alternative en allant chercher loin devant puis pousse vers l’arrière pour agir en tant que propulseur. Les pieds quand à eux travaille en battements alternatif de haut en bas et inversement.

Crawl poings fermés:
Educatif consistant à nager le crawl en fermant les poings au lieu d’avoir la main bien à plat pour prendre l’habitude de nager aussi avec la surface des avants bras et de ressentir l’appui sur l’eau.

Crawl polo:
Educatif consistant à nager le crawl en gardant la tête hors de l’eau comme le font les compétiteurs de waterpolo. Cela permet de se familiariser avec cette manière de nager souvent utile lors des départs en triathlon.

Dos (D):
Le dos est une nage qui contrairement aux autres ne se pratique pas en regardant vers l’avant mais vers le haut. C’est en quelque sorte comme le crawl mais avec le dos en contact avec la surface de l’eau. Les bras tournent alternativement entre eux et les pieds travaillent sous forme de battement alternatif entre eux.

Drill / roulis:
Le Drill (en anglais) ou roulis (en français), est le mouvement de rotation effectué par les épaules et les hanches autour de l’axe longitudinal du corps qui est plus ou moins horizontal pendant la nage (du crawl).

Educatifs:
Le terme éducatif est utilisé en natation comme en course à pied pour faire référence à des exercices particuliers qui permettent de travailler la bonne technique des mouvements. Exemple de ceux parfois cités en natation : crawl poings fermé, crawl polo, rattrapé,..

Elastiques:
Les élastiques sont parfois utilisés avec le pull buoy afin de fixer les pieds l’un contre l’autre et de couper leur mouvement. En effet on a toujours tendance à bouger les pieds légèrement quand on utilise un pull buoy (réflexe).

Lunettes:
Assez simple à comprendre comme terme, les lunettes de natation sont indispensable pour nager en piscine ainsi qu’en eau libre surtout pour nager le crawl qui se nage sur le ventre et la tête sous l’eau. Il en existe une multitude de forme pour s’adapter à tous les visages.

Papillon (pap):
Nage qui se pratique comme la brasse en alternant les mouvements de bras puis les mouvements de jambes. C’est une nage qui est très technique et physiquement très éprouvante si l’on ne la pratique pas correctement.

Plaquettes (PL):
Petites plaques de plastique qui se fixent aux mains avec des élastique ou sangle en caoutchouc pour effectué un travail spécifique des bras. Elles sont souvent (mais pas obligatoirement ) utilisé en même temps que le pullbuoy.

Pince nez:
Petite pince généralement en plastique, parfois renforcée avec une armature métallique, qui vient de mettre sur le nez afin d’éviter la remontée d’eau dans les orifices nasaux. Ceci peut être très pratique en piscine pour les personnes allergiques au chlore.

Pull buoy (PB):
Le pullbuoy est une sorte de flotteur en mousse que l’on vient placer entre les jambes pour améliorer l’horizontalité du corps dans l’eau tout en effectuant un travail spécifique avec les bras. Il est parfois utilisé aussi en guise de planche (tenu à l’avant avec les mains) quand l’on veut, à l’inverse, effectué un travail des jambes.

Rattrapé:
Educatif consistant à nager de manière discontinu en venant rattrapé la main en attente avec la main qui revient avant de déclencher la propulsion avec la main suivante.

Retour aérien:
On parle de retour aérien pour le trajet effectué par le bras (en crawl) quand il sort de l’eau au niveau de la hanche pour revenir à l’avant du corps et ensuite revenir dans l’eau. Il s’oppose au trajet sous-marin qui est la phase propulsive de la nage.

Tuba frontal:
Comme son nom l’indique, c’est un tuba qui permet de respirer sans sortir la tête de l’eau mais qui vient se positionner devant le visage au lieu d’être sur le côté comme habituellement. Il permet donc se concentrer sur la technique de nage des bras et de pouvoir incliner la tête sans que l’eau rentre à l’intérieur. Cela ne sert qu’à effectuer un travail spécifique d’entraînement en piscine car ceci en interdit en compétition.

Cyclisme :

A l’abri / à l’aspi / drafting:
« Se mettre à l’abri » ou « faire l’aspi » (faire l’aspiration) signifie que le coureur se colle derrière un autre concurrent en vélo pour bénéficier de l’aspiration générer par les lois de l’aérodynamique. Cela permet d’économiser de l’énergie tout en avançant.
En triathlon on parle aussi de drafting et dans la plupart des triathlons, ceci est interdit.

Braquet:
Terme utilisé pour parlé du rapport de démultiplication utilisé. Un « gros braquet » signifie que la roue arrière fera un grand nombre de tour pour un tour de pédale. un gros braquet sera utilisé pour rouler sur le plat ou en descente. A l’inverse un « petit braquet » fera un moins grand nombre de tour de roue pour un tour de pédale. Les petits braquet seront donc utilisés pour gravir les route avec du dénivelé (monter les côtes).

Cassette:
La cassette désigne le bloc constitué de l’ensemble des pignons situés sur la roue arrière.

Cintre:
Terme utilisé pour parler du guidon

Cocotte:
Partie supérieure du mécanisme de frein fixée au guidon sur laquelle les cyclistes reposent leur mains pour rouler à une allure plutôt décontractée.

Drafting:
Voir « à l’abri »

En force / en vélocité:
Les deux termes s’opposent.
On parle de « pédaler en force » quand on tourne les jambes à une cadence faible (en dessous de 70 tr/min) et donc on sollicite les muscles pour développer une grande puissance musculaire.
A l’inverse, on parle de « pédaler en vélocité » lorsque l’on tourne les jambes à une cadence élevée (au dessus de 80-90 tr/min), cela sollicite plus le coeur mais moins la force musculaire des jambes.

Mains en bas:
Expression utilisée pour dire que les mains sont positionnées dans la partie basse du guidon/cintre. Cette partie étant « creuse » cela permet d’avoir une bonne prise en main et d’avoir une position plus basse du buste et ainsi rouler à vive allure.

Plateau / pignon:
Les plateaux sont les roues dentées de grand diamètre situés sur le pédalier. Les pignons sont des roues dentées de petits diamètres situées sur la roue arrière. l’ensemble des pignons forme la cassette.

Travail technique:
L’expression « travail technique en cyclisme correspond aux éducatifs en natation et course à pied. L’expression éducatif en cyclisme est très peu utilisé. Cela consiste donc, comme les éducatifs, à effectuer des exercices spécifiques visant à améliorer la qualité gestuelle du pédalage.

 

Course à pied :

Aérobie:
Filière énergétique qui consiste à faire fonctionner les muscles avec la consommation d’oxygène.

Anaérobie:
Filière énergétique qui consiste à faire fonctionner les muscles sans consommation d’oxygène (par exemple en sprint). L’organisme utilise d’autres substrats pour alimenter les muscles.

Courir assis:
On parle de quelqu’un qui « court assis » quand il a le dos plié vers l’avant et qui donc, ne peut pas déplié les jambes en courant. Il effectue donc de petites foulées et de fait, est limité en terme de performance et donc de vitesse de course.

Educatifs:
Le terme éducatif est utilisé en natation comme en course à pied pour faire référence à des exercices particuliers qui permettent de travailler la bonne technique des mouvements. Exemple de ceux parfois cités en course à pied : montée de genou, talon fesse, griffé.

Fractionné:
Exercice consistant à alterner des portions rapides avec des portions plus lentes pour la récupération. Les temps de maintien à allure rapide et lente sont variables en fonction du niveau de chacun et de la performance recherchée. C’est un exercice très éprouvant et doit être effectué avec parcimonie en connaissance des temps nécessaire ou accompagné d’une personne compétente. On parle parfois d’intervalle training (version anglaise du terme).

Fartlek:
Le fartlek est un exercice comme le fractionné avec alternance d’allure rapide et lente. Ces alternance se font de manière un peu plus ludique. C’est ce qui fût le précurseur de la technique de fractionné, inventé par le suédois Gösta Holmer puis copié par de nombreux entraîneurs.

 

Griffé:
Educatif consistant à venir griffé le sol avec la partie avant du pied. Ceci pour s’habitué à avoir un temps de contact très court avec le sol et de poser le pied à la vertical du corps plutôt que d’aller chercher devant.

Montée de genou :
Educatif consistant à monter exagérément les genoux en courant à vitesse souvent réduite pour s’habituer à déplier les jambes lors de la course et réduire le temps de contact du pied au sol.

Talon fesses:
Educatif consistant à monter exagérément les talons jusqu’à toucher les fesses (si l’on y arrive) en courant à allure modérée pour s’habituer  à réduire le temps de contact du pied au sol.

Trail:
Pratique de course à pied dans les chemins et souvent avec un dénivelé important

 

Autres:

Aquathlon:
Discipline proche du triathlon mais ne comportant pas la partie vélo. Elle se déroule donc ainsi : natation / course à pied. Elle se déroule généralement en début de saison en piscine quand les plans d’eau sont encore frais puis dans la saison en eau libre.

Duathlon:
Discipline proche du triathlon mais ne comportant pas de partie natation. Le déroulement se fait souvent de la sorte : course à pied/vélo/course à pied.
Certains confondent parfois avec le biathlon qui est un sport hivernal regroupant le ski de fond et le tir.

 

Abréviations
En effet vous trouverez très souvent des abréviations en grands nombres qui pourraient être un frein à la compréhension.

Voici ici les plus courantes:

CD : triathlon distance M

CDB : coup de bras

CLM: Contre La Montre (on retrouve souvent ce terme pour parler du vélo de triathlon qui est aussi un vélo de CLM)

DNF : do not finish (abandon)

DNS : do not start (n’a pas pris le départ)

DSQ : disqualifié

EF : endurance fondamentale

FC : fréquence cardiaque

FCM : fréquence cardiaque maximale

HIM : half iron man, soit 1,9 + 90 + 21

IM : Ironman, soit 3,8 + 180 + 42 (format de course et label d’une société privée)

IT : interval trainning ou fractionné

PB : pull buoy (voir définition plus haut)

PMA = puissance maximale aérobie, on utilise plutôt le terme de PMA en vélo mais cela correspond à la VMA utilisé en course à pied

PP : pull buoy + plaquettes

VMA : vitesse maximale aérobie

NC : nage complète

T1 : transition 1
T2 : transition 2

SV1 : seuil ventilatoire 1
SV2 : seuil ventilatoire 2

4N, 2N :  quatre nages, deux nages

Recherches utilisées pour trouver cet article:vocabulaire course a pied facil aerobie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour s'initier, progresser et performer en triathlon